Accueil » tuto Comment configurer l’emailing froid pour Waalaxy avec Google Domains –

tuto Comment configurer l’emailing froid pour Waalaxy avec Google Domains –

9 minutes

Dans le monde du Cold Emailing, il existe 3 piliers fondamentaux qui vous permettront d’avoir des résultats probants :

  • Segmentation et ciblage,
  • Rédaction,
  • Délivrabilité.

Les deux premiers points sont également essentiels dans la prospection LinkedIn, vous êtes donc nombreux à maîtriser ces deux aspects.

Malheureusement, le cold emailing comprend un nouveau volet plus technique : la délivrabilité.

C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

La délivrabilité, qu’est-ce que c’est ?

La délivrabilité est la capacité de vos emails à atterrir dans la boîte de réception de votre cible.

À moins que vous ne soyez un emailer froid aguerri, nous vous conseillons de commencer avec une base neuve et vierge.

I – Créer un nouveau domaine avec Google Domains

Afin de sécuriser votre domaine officiel, nous vous recommandons d’utiliser un domaine secondaire dédié au cold emailing.

Choisissez un domaine avec un préfixe similaire à votre domaine officiel. Par exemple, si l’adresse du site Web de votre entreprise est « Startup.com », vous choisirez un nom de domaine tel que « Startup.io » ou « Startup.co », ou « Startup.net »

Dans notre cas, nous avons choisi « waalaxy.co.uk » (notre nom de domaine officiel est waalaxy.com).

1/ Créez vous-même un compte Gmail (si vous n’en avez pas déjà un) via ce lien
2/ Commencez par acheter votre nom de domaine sur Google Domain via ce lien

domaine google 1

domaine google 2

Allez dans votre panier et payez (vous aurez besoin d’un « Google Workspace », vous pouvez déjà le vérifier là-bas. L’offre Business Starter suffit)

domaine google 3

Entrez vos informations puis passez à la caisse.

Vous utiliserez ensuite Outlook/Microsoft 365 pour envoyer vos e-mails froids. Alors que GSuite (l’équivalent commercial de Gmail) est communément reconnu comme la solution de courrier électronique à froid de base, notre expérience montre qu’Outlook est de loin l’option la plus robuste et la plus efficace pour une délivrabilité optimale.

L’explication est simple : alors que le premier est utilisé par une grande majorité de petites entreprises et de commerçants avec des usages parfois douteux, le second est majoritairement adopté par des entreprises beaucoup plus grandes, avec des usages beaucoup plus réglementaires.

Les abus sont donc moins nombreux, et la méfiance envers les algorithmes et les serveurs est, en fait, bien moindre.

3/ Acheter une licence MS365 via cette page (l’offre de base sera largement suffisante)

Après avoir renseigné vos informations, choisissez « Utiliser un nom de domaine que vous possédez déjà » puisque vous avez déjà acheté votre nom de domaine sur Google Domain 😉

Entrez votre nom de domaine, celui que vous venez d’acheter. Dans notre cas « waalaxy.co.uk »

MS365 1

Validez votre domaine en créant un enregistrement TXT, pour ce faire, saisissez les informations ci-dessous dans votre page Google Domain

MS365 2

Depuis votre page Google Domain, cliquez sur l’onglet « DNS », faites défiler jusqu’à « Custom resource records » et saisissez les champs :

  • « @ » dans « Nom »
  • « TXT » dans « Tapez »
  • 3600 en « TTL »
  • Puis la « Valeur » indiquée sur la page Microsoft365 dans le champ « Données » (une valeur au format « MS=ms90210090 »)

MS365 3

Cliquez sur « Ajouter » pour ajouter l’enregistrement TXT. Attendez environ dix minutes pour que la modification prenne effet, puis cliquez sur « J’ai ajouté un enregistrement TXT » sur la page Microsoft365.

MS365 4

Enfin, créez votre identité et procédez au paiement

MS365 5

II – Réalisation de la programmation DNS

La programmation DNS (Domain Name System) est en quelque sorte la carte d’identité numérique de votre domaine et, par extension, de votre expéditeur.

Ils permettront à votre domaine de s’authentifier auprès des serveurs avec lesquels il va interagir. Il est donc essentiel de les configurer soigneusement.

1/ Pour commencer, rendez-vous sur ce lien

S’il vous demande de vous connecter, utilisez votre nouvelle adresse e-mail à laquelle appartient l’espace de travail.

Authentifier l'e-mail 1

Créez une nouvelle ligne dans les paramètres DNS de Google Domain en copiant le « DNS Host name » dans le champ « Name » et la « TXT record value » dans le champ de texte.

Authentifier le DNS des e-mails

Actualisez ensuite la page Google Domains, elle a commencé à s’authentifier automatiquement pour moi. Si vous avez une autre interface, vous pouvez cliquer sur « Démarrer l’authentification » sur Google Admin.

2/ Configurer le domaine dans MS365

Maintenant que vous avez une licence MS365, vous devez terminer la configuration de votre domaine. Depuis cette page, cliquez sur « Tout afficher » > « Paramètres » > « Domaine ».

Centre d'administration MS365 1

Centre d'administration MS365 2

  • Cliquez sur le nom de votre domaine, puis sur « Continuer la configuration » Centre d'administration 1

Centre d'administration2

  • Cliquez sur « Continuer » pour commencer à connecter votre domaine :

Centre d'administration3

  • Dépliez le contenu de« Enregistrements MX », « Enregistrements CNAME » et « Enregistrements TXT

Centre d'administration4

Vous devrez changer le nom de vos premiers « enregistrements de ressources personnalisés » de « @ » en « DNS ». Cliquez simplement sur « Modifier », puis modifiez le nom et cliquez sur « Enregistrer ».

Centre d'administration 5

Ajoutez ensuite les 3 enregistrements du centre d’administration Microsoft 365 à Google Domain.

  • Pour l’enregistrement MX sélectionnez « MX » dans « Type » puis copiez l’adresse de pointage dans « Données » puis cliquez sur « Ajouter » :

Ajouter un domaine

Ajouter le domaine 2

  • De la même manière, pour la fiche CNAME, sélectionnez « auto-discover » dans « Name » puis « CNAME » dans « Type » puis« autodiscover.outlook.com. » dans « Données » puis cliquez sur « Ajouter ».
  • Pour l’enregistrement TXT, sélectionnez « @ » dans « Nom », « TXT » dans « Type » puis la valeur TXT dans « Données » puis cliquez sur « Ajouter ».
  • Une fois ces enregistrements terminés, cliquez sur « Continuer » à partir de votre page d’administration Microsoft

Ajouter le domaine 3

  • Vous devriez arriver sur cette page, indiquant que la configuration de votre domaine est terminée :

Ajouter le domaine 4

Il faudra 48 heures pour que la propagation soit efficace.

3/ Créer un domaine de suivi personnalisé

Le Custom Tracking Domain vous permet de mesurer en temps réel les ouvertures, les clics et les réponses reçues par vos campagnes. Il s’agit d’une configuration cruciale, qui a un impact considérable sur la délivrabilité.

Sélectionnez « Track » dans « Name », « CNAME » dans « Type » puis « custom.nom de domaine«  dans « Données » puis cliquez sur « ajouter » :

Domaine de suivi personnalisé 1

4/ Enfin, désactivez le WHOIS

Allez dans Google Domain, onglet « Paramètres d’enregistrement » et désactivez la fonctionnalité si elle est activée.

Qui est

Selon le nom de votre domaine, le WHOIS peut être anonymisé par défaut. Il s’agit en gros de la signature de votre domaine, constituée des coordonnées de son propriétaire, de son IP, et de nombreuses informations qui permettent de garantir son identité.

Le WHOIS a un impact important sur la délivrabilité. C’est pourquoi il est nécessaire de le rendre public.

Signature

Parlons maintenant de la signature. Il est essentiel d’avoir une signature juste. Vous pouvez accéder à votre boîte de réception Outlook pour le modifier.

Ça signifie:

  • Contenir un maximum d’informations sur vous et votre société (nom, prénom, fonction, société, domaine, téléphone, adresse postale…)
  • Pas d’URL, ou une URL en https:// impérativement
  • Pas de formatage HTML
  • Le minimum de formatage de texte possible
  • Pas de photo ni de logo

La prochaine étape consiste à ajouter un avatar à votre adresse. Cela permettra à Google d’être encore plus sûr de votre authenticité.

Attention toutefois à utiliser une photo de vous et non un logo. Les algorithmes sont intelligents et le remarqueront sans aucun problème. 😜

Abonnement à la Newsletter

Afin d’augmenter la crédibilité de votre compte, abonnez-vous à plusieurs newsletters.

Plus la source d’abonnements est variée, plus le message d’authenticité envoyé aux algorithmes sera fort. 😉

Quelques exemples de newsletters :

Une fois inscrit au maximum de newsletters, pensez à valider les demandes d’abonnement

Échange d’emails

L’idée ici est d’échanger des emails avec des adresses qui appartiennent aux différents fournisseurs pour éduquer les fournisseurs afin qu’ils reconnaissent les emails comme légitimes et ne les mettent pas dans le SPAM mais dans la boîte de réception principale.

Pour cela, vous pouvez créer vous-même les adresses pour gagner du temps. Entre 5 et 10 suffiront, plus c’est mieux

Il est essentiel d’échanger des emails dans la durée en essayant de créer des conversations qui s’étendent sur plusieurs jours.

Aussi, les emails des destinataires doivent appartenir à différents fournisseurs (Gmail, Outlook, Yahoo…) pour les renseigner.

Il est également possible d’utiliser des outils tels que Mailwarm qui générera chaque jour des dizaines d’interactions de qualité.

Utilisez Mailwarm pour réchauffer vos e-mails

La première étape consiste à souscrire à l’outil.

Une fois que vous avez pris un abonnement vous devez procéder à une petite configuration, mais pas de panique, encore une fois, je suis là pour vous guider

La première chose à faire est d’activer le SMTH authentifié. Pour cela, rendez-vous dans votre centre d’administration Office365, cliquez sur l’email concerné puis sur « Mail »

Puis sur « Gérer les applications de messagerie » Puis cochez la case « Authentifié SMTP » Ensuite, vous devez désactiver l’authentification moderne, pour cela, depuis votre page d’administration, cliquez sur « Paramètres » puis « Paramètres d’organisation » Puis allez dans « Authentification moderne » Puis cliquez sur « activer les valeurs de sécurité par défaut dans le portail Azure » puis cliquez sur « Gérer les paramètres de sécurité par défaut » Et enfin « Activer les paramètres de sécurité par défaut » sur « Non » (n’oubliez pas d’enregistrer la modification) Une fois ces modifications effectuées, rendez-vous sur votre compte Mailwarm pour configurer votre messagerie : Ajouter un compte Cliquez sur « Connecter n’importe quel compte » Remplissez ensuite les informations :

  • Dans « Adresse e-mail et « Répondre à un e-mail » : saisissez l’e-mail que vous souhaitez chauffer
  • Dans« Hôte SMTP : » entrez « smtp.office365.com
  • Dans
  • Dans
  • Dans
  • Dans

Cliquez sur « Test & Save » puis sur « Commencer à envoyer des e-mails » Mailwarm s’occupe désormais de chauffer votre email au fur et à mesure, vous n’avez rien d’autre à faire.

Continuez à échanger des emails sur une quinzaine de jours puis testez la délivrabilité des emails avec Glockapps

11 conseils pour maximiser votre délivrabilité

1. Contactez uniquement des e-mails valides à 100%

Vérifiez vos e-mails avec Zerobounce pour ne conserver que les e-mails valides.

2. Soyez cohérent dans vos volumes d’envoi

Un expéditeur avec un volume d’e-mails fluctuant éveillera les soupçons d’algorithmes et de listes noires. Par conséquent, assurez-vous d’envoyer un flux continu et régulier d’e-mails. En cas d’interruption de l’envoi, respecter une nouvelle période de chauffe.

3. Surveiller les variations de performances

Vérifiez les performances de vos campagnes pour toute baisse de performance. N’hésitez pas à lancer un test avec GlockApps ou MailTester chaque semaine afin d’éviter les écueils.

5. Envoyez du contenu de qualité

Si la délivrabilité est reine, le contenu est roi. Assurez-vous d’accorder une attention et une énergie particulières à votre rédaction. A/B Testez l’objet et le contenu de vos e-mails. Personnalisez au maximum et posez-vous cette question à chaque ligne : « Est-ce que j’apprécie le temps de mon contact ? »

6. Contacter un public qualifié

Il n’y a rien de plus désagréable que d’être contacté pour des choses qui ne nous concernent pas. Assurez-vous que chaque contact de votre audience correspond aux critères que vous avez définis à l’avance. Un destinataire non qualifié aura beaucoup plus de chances de vous marquer comme spam, et donc de réduire considérablement votre délivrabilité.

8. Aucun raccourcisseur d’URL, uniquement https://

Dans l’absolu, limitez au maximum l’utilisation des URL sortantes.

Si votre rédaction nécessite l’ajout d’un lien, assurez-vous qu’il dispose d’un protocole SSL (c’est-à-dire qu’il est en https:// et non en http://). Dans la même idée, évitez ABSOLUMENT toute URL compressée à l’aide d’outils tels que Bitly, Owly, Uclic ou autres.

9. Évitez les mots de spam

Un spamword est un mot dont l’utilisation dans un email est un signe clair, aux yeux des algorithmes, d’une pratique frauduleuse. Voici une liste (non exhaustif) des mots et expressions à éviter.

10. Inclure une option de désabonnement

Nous vous déconseillons d’inclure un lien de désabonnement dans vos e-mails froids pour deux raisons :

  1. Un clic dessus diminuera votre délivrabilité
  2. C’est un aveu clair que vous avez automatisé l’envoi d’emails, ce qui nuit à votre objectif de créer une relation commerciale authentique avec votre interlocuteur.

En lieu et place du lien de désinscription, nous vous proposons de proposer à votre interlocuteur d’exprimer, en réponse à votre email, son souhait de ne pas poursuivre vos échanges. Vous recevrez une réponse supplémentaire, ce qui fera grandement plaisir aux algorithmes. C’est un cadeau.

11. Envoyez des e-mails à votre nom et non au nom de votre entreprise

Un Cold Email est un échange d’humain à humain. Contacter un prospect au nom de votre entreprise lui déplaire grandement et aura un effet désastreux sur la performance de vos campagnes et sur la réputation de votre domaine.

Peut-être êtes-vous entre les nombreux chefs de sociétés, ou responsables commerciaux, qui ne sont pas encore passés au Social Selling, et qui n’ont pas vraiment exploré les possibilités de LinkedIn Sales Navigator. Pourtant, si vous avez une entreprise de btob, LinkedIn Sales Navigator est avec certitude le meilleur outil pour prospecter de nouveaux clients, rien de moins… ( Et pourtant, je n’ai pas d’actions chez Microsoft, propriétaire de ce réseau professionnel ! )

Qu’est-ce que LinkedIn Sales Navigator ? Sur LinkedIn, Sales Navigator est intégré dans la formule Vendeurs. Après un mois gratuit, le tarif démarre à 59, 49 € par mois ( en choisissant le paiement annuel ). Il vous offre accès à un ensemble d’outils rendant possible le fait d’optimiser ce que l’on appelle le Social Selling. Bien sûr, comme pour les autres options payantes, vous pouvez voir qui a consulté votre profil ces derniers jours. Mais Sales Navigator vous permet beaucoup d’autres possibilités. Par exemple, vous pouvez chercher des futurs clients qualifiés avec l’outil Lead Builder. Il vous permet de filtrer les membres de Linkedin selon différents critères : mots-clés, lieu, relations, fonction, entreprise, groupes, etc. Vous pouvez les enregistrer dans votre liste de prospects.

Peut-être êtes-vous entre les nombreux chefs de sociétés, ou responsables commerciaux, qui ne sont pas encore passés au Social Selling, et qui n’ont pas très exploré les possibilités de LinkedIn Sales Navigator. Pourtant, si vous avez une entreprise de b2b, LinkedIn Sales Navigator est avec certitude le meilleur outil pour démarcher de nouveaux clients, rien de moins… ( Et cependant, je n’ai pas d’actions chez Microsoft, propriétaire de ce réseau professionnel ! )

{De lui-même, le réseau social vous proposera même des clients potentiels selon des critères que vous aurez paramétrés. Vous pouvez suivre, en temps réel, tous les changements importants dans l’actualité de vos prospects. Il change de boite ? dès aujourd’hui, il est bon de développer un partenariat avec une nouvelle entreprise. Il a de nouveaux prospects ? et pourquoi pas diffuser la bonne parole ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *