Accueil » Mon cadre pour démarrer une nouvelle entreprise — Jake Jorgovan

Mon cadre pour démarrer une nouvelle entreprise — Jake Jorgovan

Après avoir mis en place des Lead Cookie & Content Allies dans un état décent, je commence à envisager de créer une troisième entreprise avec un partenaire commercial cette fois.

En faisant cela, j’ai réalisé que je devais revenir sur ce qui a fonctionné avec mes deux entreprises prospères et ce qui a échoué dans les nombreuses tentatives que j’ai faites dans d’autres entreprises.

J’ai essayé beaucoup de choses avant Lead Cookie, en dirigeant ces entreprises, et j’ai même fait beaucoup d’erreurs au cours des deux premières années de Content Allies.

Alors ce post… et bien c’est un peu pour moi. Pour documenter ce que j’ai appris afin que je ne répète pas ces mêmes erreurs sur ma troisième entreprise.

Mais j’espère que vous y trouverez également une certaine valeur.

Mon cadre de démarrage d’entreprise

Pré-lancement : choisir dans quelle entreprise se lancer

Validation : tester l’hypothèse

  • Construisez un site Squarespace simple en 1 semaine

  • Commencez à lancer une campagne de sensibilisation LinkedIn et par e-mail auprès de prospects froids pour tester la proposition de valeur et la messagerie.

  • Si vous pouvez obtenir des prospects froids pour vous engager dans votre proposition de valeur, alors vous êtes sur quelque chose.

  • Contactez mon réseau existant ou mes anciens prospects/clients et essayez de réaliser des ventes.

  • Traction initiale : Personnellement, je sais qu’il y a suffisamment de personnes dans mon réseau pour que je puisse réaliser 3 ventes en ~30 jours.

  • Si je ne peux pas le faire tout en poursuivant activement mon réseau, il est probable que je me trompe de terrier de lapin.

MVP : La phase d’opérations d’agitation

  • Si j’ai correctement effectué les étapes précédentes, je viens de vendre quelque chose que je sais pouvoir livrer, mais je n’ai fait aucun travail pour me préparer à le livrer.

  • Chaque fois que j’ai commencé à travailler sur des opérations ou sur le backend avant de vendre, je me suis retrouvé dans un gouffre géant de temps perdu.

  • C’est la phase où je viens de m’inscrire pour quelques mois de bousculade… Il est maintenant temps de commencer à construire les opérations pour accompagner les clients que je viens de dire.

  • À ce stade, j’embauche quelqu’un à temps plein qui est un membre de l’équipe de style couteau suisse à qui je peux simplement lancer des tâches. Je construis et documente des systèmes (très probablement dans Process Street à l’avenir) et les remets à cette personne. Cette personne deviendra probablement le chef des opérations de cette nouvelle entreprise.

L’ai-je vraiment validé ?

  • Je ne sais pas ce que je ne sais pas.

  • Je peux souvent vendre quelque chose, mais cela s’avère beaucoup plus difficile à mettre en œuvre que je ne le pensais. Ou les clients s’éteignent et n’aiment pas ça.

  • J’ai parcouru cette itération plusieurs fois avec Content Allies alors que nous essayions différentes offres. Je vendais quelque chose, je le livrais, puis des mois plus tard, je réalisais que « c’est comme pousser un rocher sur une colline ».

  • Le gain idéal est « Vendre quelque chose, le livrer et ressentir les progrès. » Ce sera difficile, il y aura de la résistance, mais cela ne devrait pas avoir l’impression de pousser un rocher en haut d’une colline.

  • Généralement 2 à 4 mois après la vente initiale du service, cela vaut la peine de revenir en arrière et de demander

  • Est-ce que je veux toujours faire ce métier ?

    1. Ai-je eu des hypothèses qui étaient incorrectes?

    2. Est-ce que j’essaye de vendre ça à la mauvaise personne en ce moment ?

    3. C’est un gros. J’ai eu un excellent service à plusieurs reprises et je l’ai abandonné parce que j’avais simplement les mauvaises personnes dans mon réseau à qui je l’ai vendu. Bien que le réseau puisse être idéal pour les premières ventes, votre client idéal n’est souvent pas quelqu’un dans votre réseau direct.

  • Si l’idée n’est pas validée, puis revenez au début et recommencez…

  • Si l’idée est validée et que la croissance se produit… puis attachez votre ceinture et préparez-vous pour un train de croissance. Construire des opérations et des systèmes. Continuez à commercialiser et à vendre. Et aller!

Peut-être êtes-vous parmi les nombreux chefs d’entreprise, ou responsables commerciaux, qui ne sont pas encore passés au Social Selling, et qui n’ont pas vraiment exploré les possibilités de LinkedIn Sales Navigator. Pourtant, si vous avez une entreprise de b2b, LinkedIn Sales Navigator est avec certitude le meilleur outil pour prospecter de nouveaux clients, rien de moins… ( Et toutefois, je n’ai pas d’actions chez Microsoft, propriétaire de ce réseau professionnel ! )

Qu’est-ce que LinkedIn Sales Navigator ? Sur LinkedIn, Sales Navigator est intégré dans la formule Vendeurs. Après un mois gratuit, le tarif démarre à 59, 49 € par mois ( en choisissant le paiement annuel ). Il vous offre accès à un ensemble de fonctionnalités vous permettant d’améliorer ce que l’on nomme le Social Selling. Bien sûr, comme pour les autres formules sont disponibles payantes, vous pouvez voir qui a consulté votre profil ces derniers jours. Mais Sales Navigator vous permet bien d’autres possibilités. Par exemple, vous pouvez chercher des prospects qualifiés avec l’outil Lead Builder. Il vous permet de filtrer les membres de Linkedin selon différents critères : mots-clés, lieu, relations, fonction, entreprise, groupes, etc. Vous pouvez les filmer dans votre liste de prospects.

Peut-être êtes-vous parmi les nombreux chefs d’entreprise, ou responsables commerciaux, qui ne sont pas encore passés au Social Selling, et qui n’ont pas très exploré les possibilités de LinkedIn Sales Navigator. Pourtant, si vous avez une entreprise de btob, LinkedIn Sales Navigator est à coup sûr le meilleur outil pour démarcher de nouveaux clients, rien de moins… ( Et pourtant, je n’ai pas d’actions chez Microsoft, propriétaire de ce réseau professionnel ! )

{De lui-même, le réseau social vous proposera même des prospects selon des critères que vous aurez paramétrés. Vous pouvez suivre, en temps réel, tous les changements importants dans l’actualité de vos prospects. Il change de boite ? c’est le moment de développer un partenariat avec une nouvelle entreprise. Il a de nouveaux client potentiel ? et pourquoi pas diffuser la bonne parole ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *