Le guide du débutant sur les bilans

Que vous fassiez votre propre comptabilité avec un logiciel de comptabilité ou que vous ayez engagé un comptable pour préparer vos états financiers, vous avez probablement vu le bilan. Le bilan, ainsi que le compte de résultat et l’état des flux de trésorerie, donne un aperçu de la situation financière d’une entreprise.

Si vous dirigez votre propre entreprise ou si vous vous lancez simplement dans la comptabilité, la création d’un bilan peut sembler difficile. Pas de soucis. Dans cet article, nous démystifierons le bilan et examinerons quelques modèles que vous pouvez utiliser pour créer le vôtre.

→ Télécharger maintenant: modèle de plan d'affaires gratuit

Qu’est-ce qu’un bilan?

Un bilan est l’un des principaux états financiers utilisés pour la comptabilité et il est divisé en deux parties. D’un côté, les actifs de l’entreprise sont déclarés. L’autre côté montre le passif de l’entreprise et les capitaux propres.

Les postes de chaque côté sont classés par ordre de liquidité, les éléments les plus liquides (par exemple, la trésorerie et les stocks) devant les comptes les plus illiquides (par exemple, les installations, les immobilisations corporelles).

Pourquoi le bilan est-il important?

Le bilan est important car il indique aux propriétaires d’entreprise et aux investisseurs ce que l’entreprise possède et ce qu’elle doit. Bien que son utilisation principale soit de suivre les revenus et les dépenses, il peut également être un excellent outil pour montrer la rentabilité d’une entreprise à ceux qui sont intéressés à acheter une action.

Le bilan donne un aperçu de la situation financière de l’entreprise à un moment donné. Par exemple, une période comptable dure généralement 12 mois. Les postes ou comptes du bilan refléteraient le nombre d’actifs et de passifs au moment final de la période comptable.

Voici un exemple de ce à quoi cela ressemble.

Exemple de présentation de bilan avec actifs et passifs

Source de l’image

Équation du bilan

L’équation du bilan est utilisée pour montrer ce qu’une entreprise possède (actifs), combien elle doit (passifs) et quelle part ou part les propriétaires détiennent dans l’entreprise (capitaux propres). Il est calculé avec la formule comptable suivante:

Actif = passif + capitaux propres

Équation du bilan

Jetons un coup d’œil à chacun de ces éléments plus en détail.

Trois composantes d’un bilan

Un bilan se compose de trois éléments: l’actif, le passif et les capitaux propres. Passons en revue ces un par un.

1. Actifs

Investopedia définit un actif comme «tout élément de valeur pouvant être converti en espèces». En d’autres termes, un actif apporte une valeur économique aux entreprises et aux organisations. Les actifs comprennent à la fois les actifs courants et les immobilisations.

  • Actifs courants: trésorerie et équivalents de trésorerie (p. ex., obligations d’État à court terme, bons du Trésor et fonds du marché monétaire), débiteurs et stocks.
  • Immobilisations: immobilisations corporelles, investissements à long terme et actifs incorporels (par exemple, brevets et licences).

2. Responsabilités

Un passif est l’opposé d’un actif. C’est tout ce qui entraînera une dépense ou un coût à l’avenir – par exemple, une dette ou un montant dû est un passif. Les passifs courants et non courants sont inclus dans la partie passifs du bilan.

  • Passifs courants: comptes fournisseurs, effets à payer dans l’année et échéances courantes de la dette à long terme.
  • Passifs non courants: obligations à long terme, passifs d’impôts différés, obligations à payer et dette à long terme.

3. Capitaux propres

Les capitaux propres, également appelés capitaux propres, correspondent au montant que les propriétaires ont investi dans l’entreprise. Il comprend:

  • Partage le capital: le montant d’argent qu’une entreprise reçoit de ses actionnaires à des fins commerciales.
  • Des bénéfices non répartis: le montant des bénéfices d’une entreprise qui ne sont pas distribués aux actionnaires sous forme de dividendes – les fonds sont réinvestis dans l’entreprise à la place.

Avec ces informations à l’esprit, passons en revue le processus de création d’un bilan étape par étape.

1. Déterminez la période sur laquelle vous faites rapport.

Étant donné que le rôle principal d’un bilan est de produire des rapports, vous les compilerez de manière continue – très probablement sur une fréquence trimestrielle.

Choisissez la date à laquelle vous compilerez le rapport. Ce sera la date de votre rapport.

À la date du rapport, vous examinerez les chiffres d’une période précédente, qui a déjà été résolue. Cette période est appelée votre période de déclaration.

Par exemple, si votre période de déclaration est le T1 (du 1er janvier au 31 mars), votre date de déclaration peut être le 1er avril de la même année ou à une autre date selon vos besoins.

2. Identifiez vos actifs à la date de votre rapport.

Organisez vos actifs en deux catégories – actuels et fixes – et représentez chaque actif comme un élément de campagne dans la catégorie appropriée.

Ensuite, vous sous-totaliserez vos catégories et les totaliserez ensemble.

3. Identifiez vos passifs à la date de votre reporting.

Celles-ci seront également représentées comme des éléments de campagne individuels dans les catégories Actuel et Non récurrent.

Ensuite, vous sous-totaliserez et totaliserez ces derniers de la même manière que vous l’avez fait avec vos actifs.

4. Calculez les capitaux propres.

Vous voudrez alors incorporer le capital social que vous recevez des investisseurs ainsi que les bénéfices non répartis. Vous devrez peut-être vous demander si les éléments suivants doivent être pris en compte en fonction de votre situation:

  • Actions ordinaires
  • Stock préféré
  • Actions du Trésor

5. Comparez l’actif total au passif et aux capitaux propres.

Au bilan, l’actif est égal au passif plus les capitaux propres. Vous voudrez que votre bilan inclue ce calcul pour fournir des informations sur vos finances.

Exemple de bilan

Sur le bilan, vous pouvez voir comment les actifs, les passifs et les capitaux propres sont présentés.

Voici un exemple qui montre la disposition d’un bilan:

exemple de bilan

Source de l’image

Vous vous sentez toujours dépassé? Vous ne savez pas comment vous y prendre pour créer un bilan? Consultez les modèles suivants pour commencer.

Modèle de bilan

Vous trouverez ci-dessous quelques modèles de bilan que vous pouvez utiliser pour créer le vôtre. Assurez-vous que Excel est installé sur votre ordinateur.

1. Modèle de bilan Toggl

Modèle de bilan par Toggl

Ce modèle de Toggl offre un aperçu de votre solde dans un format pratique à un onglet – il n’est pas nécessaire de cliquer d’un onglet à l’autre pour le remplir. Il comporte également des éléments prédéfinis pour les actifs courants, les immobilisations, les passifs courants et les passifs à long terme. Vous n’aurez pas non plus à renseigner les types d’actifs et de passifs que vous souhaitez prendre en compte.

2. Modèle de bilan QuickBooks

modèle-de-bilan-quickbooks

Le modèle de bilan de QuickBooks est livré avec une version entièrement vierge pour une personnalisation maximale. Nous vous recommandons de commencer par l’exemple, de dupliquer l’onglet et de le modifier pour l’adapter à votre entreprise. Il est également livré avec une boîte pratique «Notes sur la préparation» qui vous donne un didacticiel étape par étape sur l’utilisation de ce modèle en particulier. Lorsque vous survolez les éléments de la colonne, cela vous donne également plus d’instructions pour le remplir.

3. Modèle de bilan du Corporate Finance Institute

Modèle de bilan par le Corporate Finance Institute

Ce modèle téléchargeable du Corporate Finance Institute comprend des éléments prédéfinis à remplir pour votre entreprise. Comme dans le modèle de Toggl, vous n’aurez pas besoin de remplir chaque actif ou passif que vous souhaitez lister. Il est livré avec un exemple de bilan, que vous pouvez ensuite dupliquer avant de le personnaliser pour votre entreprise.

4. Modèle de bilan Microsoft Office 365

Modèle de bilan par Microsoft Office 365Le bilan de Microsoft Office 365 divise votre feuille en trois onglets: résumé, actifs et passifs. De cette façon, vous pouvez séparer les calculs et parcourir rapidement l’onglet de résumé pour le solde final. Il comprend également un onglet «Catégories» où vous pouvez obtenir un rappel sur les catégories de chaque élément du solde.

5. Bilan de Score.org

Modèle de bilan par Score.org

Score.org est une organisation de ressources pour les petites entreprises et les nouveaux entrepreneurs. Ils offrent un bilan qui, à l’instar de celui du Corporate Finance Institute, comprend des notes de préparation pour une mise en place et des calculs faciles. Il comprend également une catégorie supplémentaire intitulée «Autres actifs», dans laquelle vous pouvez prendre en compte les actifs incorporels et les dépôts de votre entreprise.

Maintenant que vous avez créé votre bilan, comment procédez-vous pour l’analyser? Nous allons jeter un coup d’oeil.

Analyse du bilan

Le bilan est essentiel pour déterminer la liquidité, l’effet de levier et les taux de rendement d’une entreprise. Lorsque les actifs courants sont supérieurs aux passifs courants, cela signifie que l’entreprise peut couvrir ses obligations financières à court terme et est probablement dans une bonne situation financière.

Commencez par effectuer une analyse comparative en examinant les bilans de deux ou plusieurs périodes comptables. Par exemple, s’il y a une diminution significative en pourcentage de la trésorerie de l’entreprise, elle pourrait avoir des problèmes financiers et il pourrait ne pas être judicieux d’investir dans l’entreprise.

Vous devriez également regarder:

  • Ratio de levier: Un ratio de levier correspond à la part du capital de l’entreprise provenant de la dette. Quel est l’impact du bilan sur l’effet de levier d’une entreprise? L’un des ratios d’endettement, le ratio d’endettement, divise le passif des capitaux propres pour montrer la valeur d’une entreprise par rapport à sa dette.
  • Rendement des capitaux propres: le rendement des capitaux propres vous indique le pourcentage de rendement des placements en actions. Pour obtenir un pourcentage de ROE, vous divisez le bénéfice net par le total des capitaux propres.
  • Rendement des actifs: Le retour des actifs vous montre la valeur ou la rentabilité d’une entreprise par rapport à ses actifs. Pour obtenir un pourcentage de ROA, vous divisez le revenu net par l’actif moyen.

Ces formules indiquent aux investisseurs s’ils obtiendront ou non un retour sur l’argent qu’ils investissent dans l’entreprise.

Un bilan aidera votre entreprise à croître

Le bilan donne un aperçu de la situation financière de votre entreprise. Si votre entreprise se porte bien, les investisseurs peuvent consulter votre bilan et voir si vous avez une entreprise rentable dans laquelle ils aimeraient investir. Cela peut également vous aider à diagnostiquer les problèmes, à identifier les forces financières et à suivre les finances de votre entreprise. performance au fil du temps.

Note de l’éditeur: Cet article a été initialement publié en janvier 2019 et a été mis à jour pour être complet.

Modèle de plan d'affaires

Peut-être êtes-vous parmi divers chefs d’entreprise, ou responsables commerciaux, qui ne sont pas encore passés au Social Selling, et qui n’ont pas très exploré les possibilités de LinkedIn Sales Navigator. Pourtant, si vous avez une entreprise de b2b, LinkedIn Sales Navigator est à coup sûr le meilleur outil pour démarcher de nouveaux clients, rien de moins… ( Et cependant, je n’ai pas d’actions chez Microsoft, propriétaire de ce réseau professionnel ! )

Qu’est-ce que LinkedIn Sales Navigator ? Sur LinkedIn, Sales Navigator est intégré dans la formule Vendeurs. Après un mois gratuit, le tarif démarre à 59, 49 euros chaque mois ( en choisissant le paiement annuel ). Il vous offre accès à un ensemble d’options rendant possible le fait d’améliorer ce que l’on appelle le Social Selling. Bien sûr, comme pour les autres formules sont disponibles payantes, vous pouvez voir qui a consulté votre profil ces 90 derniers jours. Mais Sales Navigator vous permet bien d’autres possibilités. Par exemple, vous pouvez rechercher des clients potentiels qualifiés avec l’outil Lead Builder. Il vous permet de filtrer les membres de Linkedin selon différents critères : mots-clés, lieu, relations, fonction, entreprise, groupes, etc. Vous pouvez les filmer dans votre liste de futurs clients.

Peut-être êtes-vous entre les nombreux chefs d’entreprise, ou responsables commerciaux, qui ne sont pas encore passés au Social Selling, et qui n’ont pas très exploré les possibilités de LinkedIn Sales Navigator. Pourtant, si vous avez une entreprise de b2b, LinkedIn Sales Navigator est sûrement le meilleur outil pour prospecter de nouveaux clients, rien de moins… ( Et cependant, je n’ai pas d’actions chez Microsoft, propriétaire de ce réseau professionnel ! )

{De lui-même, le réseau social vous proposera même des futurs clients selon des critères que vous aurez paramétrés. Vous pouvez suivre, en temps réel, tous les changements importants dans l’actualité de vos prospects. Il change de boite ? il est bienvenue de progresser un partenariat avec une nouvelle entreprise. Il a de nouveaux client potentiel ? que dirais tu de diffuser la bonne parole ?

Laisser un commentaire