Accueil » E-mails de Growth Hacking : pourquoi vous avez besoin d’une sensibilisation à froid

E-mails de Growth Hacking : pourquoi vous avez besoin d’une sensibilisation à froid

Les hackers de croissance se tournent généralement vers les outils sociaux pour engager une communauté et développer un suivi de produits. Mais il y a une stratégie de croissance que de nombreuses entreprises négligent : le piratage de croissance des e-mails sous forme de communication à froid.

En fin de compte, le rôle d’un spécialiste du marketing de croissance est d’acquérir des clients, de mesurer et de mettre en œuvre des méthodes permettant de fidéliser ces clients et de contribuer à la croissance de l’entreprise.

Ils examinent ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et comment les réussites peuvent être reproduites. Le chevauchement entre les ventes et le marketing n’a jamais été aussi grand. L’envoi d’e-mails froids efficaces et ciblés pour recruter des partenaires, attirer de nouveaux utilisateurs et obtenir des commentaires peut être une pièce efficace du puzzle.

C’est l’e-mail de piratage de croissance.

Comment les e-mails de Growth Hacking peuvent booster votre croissance

La diffusion par e-mail ne doit pas se limiter à l’envoi d’e-mails hebdomadaires à vos abonnés. Il existe un autre moyen très efficace d’utiliser le courrier électronique pour la croissance : le cold emailing.

Malgré la croyance populaire selon laquelle les e-mails froids se perdent dans le bruit du marketing numérique, les chiffres disent le contraire. Selon MailChimp et ConstantContact, les abonnés ouvrent des e-mails de masse liés aux entreprises, en moyenne, environ 14 à 23 % du temps.

Ce sont des taux d’ouverture décents, mais les e-mails froids peuvent avoir un taux d’ouverture bien meilleur. Si vous écrivez correctement un e-mail froid, vous pouvez obtenir des taux d’ouverture de près de 50 %, selon un test effectué par Jon Youshaei d’EveryVowel et Shane Snow de Contently.

résultats de courrier électronique de piratage de croissance

Avec des listes très ciblées et une messagerie personnalisée, vous pouvez voir beaucoup de succès dans les e-mails froids.

L’e-mail de Growth Hacking : comment utiliser les e-mails froids

Tout comme il n’y a pas un façon de faire du piratage de croissance, il n’y a pas un façon dont vous pouvez tirer parti des e-mails de piratage de croissance dans le cadre d’une diffusion à froid.

  • Obtenez des yeux sur votre contenu. Si vous avez produit une infographie impressionnante ou un épisode de podcast stellaire, commencez des conversations avec ceux qui pourraient être intéressés par votre contenu.
  • Former des partenariats. Contactez les décideurs des grandes entreprises et les CXO des petites entreprises pour aborder le sujet des partenariats. Formez simplement la relation en premier.
  • Soyez présenté sur des listes et des ressources. Vous voulez que votre produit figure sur tous ces articles « Top X Tools For Y » sur la page 1 de Google ? Tout ce que vous avez à faire est de demander.
  • Demandez des opportunités de publication d’invités. Établissez votre autorité et obtenez du trafic organique en contactant les meilleurs blogs et publications de l’industrie.
  • Obtenez des commentaires sur votre produit. Évitez la C-Suite sur celui-ci. Si votre outil est destiné aux SDR, envoyez 10 000 e-mails offrant un accès gratuit en échange de commentaires.

Quel que soit le but de votre courrier électronique froid axé sur la croissance, je recommande trois étapes critiques pour l’envoi d’e-mails froids.

Première étape : générer des prospects avec LinkedIn Sales Navigator

Avec Sales Nav, vous pouvez facilement collecter des centaines d’e-mails en quelques minutes tout en vous concentrant sur une audience spécifique pour chaque e-mail.

  • Utilisez des filtres avancés pour affiner votre recherche par rôle, secteur, emplacement, mots-clés et plus encore.
  • Vérifiez chaque personne selon vos critères. Si vous souhaitez diffuser du contenu, recherchez un décideur au sein du marketing. Si vous recherchez des partenariats, ciblez les cadres supérieurs des petites entreprises.
  • Au fur et à mesure que vous identifiez les personnes les plus prometteuses, enregistrez-les dans une liste pour chaque cas d’utilisation.
  • Appuyez sur « Exporter avec Wiza » pour obtenir des adresses e-mail, des identifiants de réseaux sociaux et plus encore.

Une fois que vous avez ces e-mails, vous pouvez commencer à contacter chaque personne individuellement. C’est un peu long, mais c’est peu coûteux et efficace. Si vous avez une longue liste, utilisez un outil de publipostage pour accélérer les choses.

Deuxième étape : créer un modèle d’e-mail

Afin de minimiser le temps que vous passez à envoyer des e-mails de piratage de croissance, c’est une bonne idée de créer un modèle d’e-mail. Ce serait un brouillon d’e-mail que vous pouvez copier/coller dans chaque e-mail que vous envoyez. Ensuite, vous pouvez simplement insérer les touches personnelles et spécifiques dont vous avez besoin.

Voici un modèle d’e-mail de base que vous pouvez essayer :

  • Adressez l’e-mail en tant que « Cher first_name ».
  • Présentez-vous et commencez par les complimenter sur quelque chose de spécifique.
  • Donnez-leur un peu plus d’informations sur vous-même pour le contexte (pas trop, mais assez).
  • Posez votre question ou faites votre pitch. Rendez-le direct et discret.

Assurez-vous d’écrire une ligne d’objet accrocheuse ! Le corps de l’e-mail est important, mais la ligne d’objet est tout aussi importante. Vous voulez des réponses, vous aurez donc besoin de personnes pour ouvrir vos e-mails. Et le titre est souvent le facteur déterminant pour savoir si l’e-mail est ouvert ou supprimé.

L’objet de l’e-mail doit être court et pertinent pour la personne. Cela pourrait être quelque chose comme « Une question rapide pour vous » ou « Avez-vous entendu parler de ___ ? » Vous pouvez même utiliser le nom de la personne dans la ligne d’objet pour piquer encore plus sa curiosité.

Troisième étape : Personnalisez chacun de vos e-mails de piratage de croissance

Que vous personnalisiez ou non la ligne d’objet, vous devez absolument utiliser le nom de la personne et le nom de l’entreprise dans l’e-mail.

Allez encore plus loin et mentionnez, dans la première ligne, quelque chose de spécifique au destinataire. Cela pourrait être leurs réalisations professionnelles ou un article qu’ils ont publié.

Faites-leur savoir que vous avez fait des recherches et que votre e-mail va être pertinent pour eux.

J’espère que vous pouvez maintenant comprendre pourquoi les e-mails froids doivent faire partie de votre stratégie de piratage de croissance. Un e-mail de piratage de croissance est une forme efficace de sensibilisation pour le renforcement de la communauté, la création de partenariats et le marketing de contenu.

PS, besoin d’un moyen rapide de trouver gratuitement des e-mails ponctuels ? Découvrez nos amis d’OpenSales, l’outil de recherche d’e-mails gratuit.

Peut-être êtes-vous parmi divers chefs de sociétés, ou responsables commerciaux, qui ne sont pas encore passés au Social Selling, et qui n’ont pas très exploré les possibilités de LinkedIn Sales Navigator. Pourtant, si vous avez une entreprise de b2b, LinkedIn Sales Navigator est avec certitude le meilleur outil pour démarcher de nouveaux clients, rien de moins… ( Et toutefois, je n’ai pas d’actions chez Microsoft, propriétaire de ce réseau professionnel ! )

Qu’est-ce que LinkedIn Sales Navigator ? Sur LinkedIn, Sales Navigator est intégré dans la formule Vendeurs. Après un mois gratuit, le tarif démarre à 59, 49 euros chaque mois ( en choisissant le paiement annuel ). Il vous offre accès à un ensemble d’outils rendant possible le fait d’améliorer ce que l’on nomme le Social Selling. Bien sûr, comme pour les autres options sont disponibles payantes, vous pouvez voir qui a consulté votre profil ces derniers jours. Mais Sales Navigator vous permet bien d’autres possibilités. Par exemple, vous pouvez trouver des futurs clients qualifiés avec l’outil Lead Builder. Il vous permet de filtrer les membres de Linkedin selon différents critères : mots-clés, lieu, relations, fonction, entreprise, groupes, etc. Vous pouvez les filmer dans votre liste de prospects.

Peut-être êtes-vous parmi plusieurs chefs de sociétés, ou responsables commerciaux, qui ne sont pas encore passés au Social Selling, et qui n’ont pas très exploré les possibilités de LinkedIn Sales Navigator. Pourtant, si vous avez une entreprise de btob, LinkedIn Sales Navigator est à coup sûr le meilleur outil pour démarcher de nouveaux clients, rien de moins… ( Et toutefois, je n’ai pas d’actions chez Microsoft, propriétaire de ce réseau professionnel ! )

{De lui-même, le réseau social vous proposera même des clients potentiels selon des critères que vous aurez paramétrés. Vous pouvez suivre, en temps réel, tous les changements importants dans l’information de vos client potentiel. Il change de boite ? il est temps de développer un partenariat avec une nouvelle entreprise. Il a de nouveaux client potentiel ? pourquoi ne pas diffuser la bonne parole ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *